Association des Maires et Élus de l’Ariège

Association des maires de l'ariège

LES AMBROISIES, DES PLANTES ENVAHISSANTES NUISIBLES A LA SANTÉ

Ambroisie

La lutte contre les ambroisies est l’affaire de tous

 

Depuis la loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé les ambroisies sont classées comme espèces nuisibles à la santé humaine .

 

En effet, leur pollen peut provoquer des symptômes allergiques sévères : rhinite, conjonctivite, eczéma, urticaire, apparition ou aggravation de l'asthme.

 

Le décret n°2017-645 du 26 avril 2017 relatif à la lutte contre l’ambroisie à feuilles d’armoise, l’ambroisie trifide et l’ambroisie à épis lisses fixe les mesures qui doivent être prises au niveau national et local pour prévenir l’apparition de ces plantes.

 

En région Occitanie, l’ambroisie à feuilles d'armoise et l'ambroisie trifide s’étendent progressivement ; c’est le moment d’agir avant qu’il ne soit trop tard, en repérant et en signalant la présence d’ambroisie.

 

Pour plus d’informations : https://www.occitanie.ars.sante.fr/

(rubrique santé et prévention – santé et environnement – air – pollens)

 

ou

 

Fabienne Bernard
Animatrice nature Association des Naturalistes de l'Ariège

Tél dir : 05 61 65 90 28
Courriel : fabienne.b@ariegenature.fr

 

Pour signaler la présence d’ambroisie : http://www.signalement-ambroisie.fr/

 


 

 

 

  • STATUT DE L'ÉLU

    Le guide de l'Association des Maires de France mis à jour en janvier 2019

     

    A disposition des adhérents dans la rubrique "Documentation" de notre site, ce document comporte toutes les informations utiles aux élus (dont indemnités, prélèvement à la source…).

  • INSTITUTIONS EUROPÉENNES

    Les élus Ariégeois reçus à la Commission et au Parlement de l’Union Européenne

     

    C’est dans le cadre du programme de formation de l’Association des Maires et des Élus de l’Ariège qu’une trentaine d’élus du département s’est rendu à Bruxelles afin de découvrir les arcanes de l’institution européenne. Trente élus communaux et intercommunaux qui ont ainsi pu, sur deux jours, observer, écouter mais aussi interroger trois députés européens et plusieurs hauts fonctionnaires en charge de domaines différents.

     

Accés rapide