Association des Maires et Élus de l’Ariège

Association des maires de l'ariège
  • ARVIGNA

    La commune d’ARVIGNA est située à l’entrée de la Vallée du Douctouyre, à 290 m d’altitude, avec un point culminant à 520 m. D’une superficie de 860 hectares, elle compte en 2007 une population de 225 habitants, en majorité résidents principaux. Le village est constitué de 5 hameaux entourant les bâtiments municipaux et l’école : Les Bordes, Menet, Languit, Roubichou et Minguet. Il compte 6 exploitations agricoles (dont 5 jeunes agriculteurs) mais pas de commerces.

  • ASCOU

    Ascou est une commune de 146 habitants au sein de la communauté de communes de la Haute-Ariège.

    Sur son territoire vous trouverez : un gîte d'étape/auberge, un producteur de petits fruits rouges, une entreprise de maçonnerie, un artisan en ferronnerie et une station de ski alpin.

  • ASTON

    La commune d'ASTON est située à 568 m d'altitude, s'étend sur une superficie de 15 380 hectares et compte 217 habitants.
    ASTON est l'une des 39 communes membres de la Communauté de Communes de la Haute-Ariège.
    Autrefois, la vallée d'Aston était un pays pastoral du fait de son vaste territoire montagnard. De nos jours, les estives sont louées à des groupements pastoraux d'ovins, bovins et équins.

  • AUCAZEIN

    Aucazein est un village de la vallée de la Bellongue situé en aval et en amont de la rivière Bouigane. Il est situé à 570 m d'altitude en direction Col de Portet d'Aspet. Il compte 65 habitants.
    .
     

  • AUDRESSEIN


    La commune d'Audressein se situe sur la départementale 618 reliant Saint-Girons à Luchon. La population est de 140 permanents, sa superficie de 400 ha, à 550 m d'altitude. Deux hameaux entourent le village, l'Engouès et Artigues. Audressein se trouve géographiquement au départ des 4 vallées du Castillonnais (Bellongue, Balaguères, Bethmale, Biros).

  • AUGIREIN

    Retiré au fond du Couserans dans la vallée de la Bellongue au pied du Col de Portet d'Aspet, le village d'Augirein est dominé par une colline couronnée par le hameau de Terrefête. Autour d'une place, l'église, le cimetière, le presbytère et quelques maisons constituent ce hameau. Le presbytère, bâti en 1821 a été restauré et est devenu le premier 'gîte de caractère' de l'Ariège en 1996.

  • AULOS SINSAT

    La commune de Aulos Sinsat, est une commune nouvelle créée par la fusion des communes d'Aulos et de Sinsat au 01.01.2019. Située sur l'axe routier Tarascon - Ax-les-Thermes, la commune est surplombée par le site remarquable des quiés qui sont habités par les grands rapaces comme le gypaète barbu.
    Les 'quiés' sont aussi l'un des plus grands sites ariégeois d'escalade.

  • AULUS LES BAINS

    Niché à 750 mètres d’altitude, au fond de la vallée du Garbet, Aulus-les-Bains est un authentique site du Haut Couserans, dans les Pyrénées Ariégeoises. La commune compte 209 habitants.

    Le village, regroupé autour du clocher, est partagé entre tradition et tourisme. C’est au départ d’Aulus-les-Bains que se découvre la cascade d’Ars, une des plus hautes des Pyrénées.

    Aulus-lesBains est une terre de nature propice aux loisirs, aux sports et à la remise en forme. Elle dispose d’un important nombre d’établissements de tourisme.

     

  • AUZAT


    Auzat est situé à 17 kilomètres de Tarascon sur Ariège et à une trentaine de kilomètres de Foix à une altitude de 737 kilomètres. La commune compte 573 habitants.
    Avec ses 16273 hectares  Auzat s'étend sur l'axe sud du Vicdessos jusqu'aux frontières de l'Andorre et de l'Espagne.
    On y accéde par la route, en empruntant la D8 à la sortie de Tarascon sur Ariège.

  • AXIAT

    La commune d'Axiat située près de Luzenac compte aujourd'hui 29 habitants.

  • ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020

    Communication en période préélectorale : vigilance dès le 1er septembre 2019

     

    Les règles applicables aux communes, aux EPCI et aux candidats en période préélectorale ont évolué depuis les dernières élections municipales.  

    Les communes et les EPCI doivent veiller à respecter ces règles en matière de communication préélectorale, suivant un calendrier précis.

     

  • RESTAURATION COLLECTIVE

    50 % de produits bio, de qualité et durable d’ici 2022

    Publié au Journal officiel le 25 avril 2019, le décret d’application de la loi Egalim (30.10.2018) précise « au plus tard au 1er janvier 2022, les repas servis en restauration collective dans tous les établissements chargés d’une mission de service public devront compter 50% de produits de qualité et durables, dont au moins 20% de produits biologiques ».

    Le plastique sera banni dans la restauration collective publique.

Accés rapide